Bretagne-Loire J4

Blabla soleil blabla pas de nuages, blabla azur.

Oui il fait encore beau alors je vais vite pour cette partie. Aujourd’hui visite du « spot » breton, la pointe de la Torche réputée pour ses vagues prompts à exciter le surfeur comme une fourmi venant de repérer une trainée de phéromones à destination de la nappe en carreaux négligemment déposée pour un pique-nique dans la verte clairière et où trône un pot de confiture qu’une éclaireuse hexapode a déjà …. oui donc il y a des surfeurs. Et souvent, il y a du vent. En fait, il doit tout le temps y en avoir.

IMG_0243

Randonnée très bien préparée mais on avait oublié le plan sur l’imprimante donc on a improvisé une petite boucle pas vraiment ronde qui permettait de voir de près des champs de tulipes et jacinthes. Oui car le véritable intérêt de la Torche n’est pas le surfeur (encore que s’il y avait des surfeuses..) non, ce sont les cultures de fleurs qui semblent un peu surgir de nul part.

IMG_0237

IMG_0240

IMG_0251

IMG_0254

Après cette matinée venteuse, direction le château de Trévarez à Saint-Goazec, bâtisse fin XIXème, conçue pour un riche héritier tombé dans la politique (tendance droitière) qui scelle ainsi dans la pierre, sa réussite. C’est bien connu, il n’y a pas de justice, il ne profitera pas de son projet architectural, expirant avant l’achèvement. Mais sa fille pourra vivre dans le confort moderne (électricité, ascenseur, salles de bains avec piscines). Stylistiquement, on nage en plein éclectisme néo-gothique avec des influences variées, où l’on devine un peu du Pierrefonds de Viollet-le-Duc.

IMG_0315

 

IMG_0287

Occupé pendant la guerre par la marine Allemande (probablement par les plus allergiques à l’élément marin), il est bombardé par les anglais et tombe en décrépitude jusqu’à son rachat par le département à la fin des années 60. La restauration est progressive mais ne vous attendez pas à voir des pièces en parfait état !

IMG_0266

 

et l’état d’origine : IMG_0267

Mais ce qui fait véritablement l’intérêt du site, c’est le cadre, le très vaste jardin arboré, planté de nombreux camélias, rhododendrons, magnolias. Ajouté à cela, des jardinets thématiques situés près des serres et vous avez un véritable régal pour les yeux. Et les oreilles car la faune avicole est partout quelque fois complété par le bruit des cascades récemment mises en places et des installations sonores plus ou moins réussies.

La vue depuis l’esplanade :

IMG_0289

IMG_0276

IMG_0293

IMG_0300

 

 

Chateau de Trévarez : 7 euros, prévoir 2 h 30.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s