Dessins hollandais à travers les âges à la fondation Custodia

La fondation Custodia présente un best of des oeuvres d’une autre fondation, celles de P. et N. de Boer , célèbres marchands d’art néerlandais. Bien évidemment dans ce genre d’approches, on ne va pas forcément chercher des liens thématiques ou techniques mais malgré la période couverte, du XVI au XIX, on ne ressent pas d’impressions de pot pourri un peu artificiel. L’exposition présente une majorité de dessins et une vingtaine de peintures. Parmi les premiers, c’est la plume qui prédomine, des traits chirurgicaux caractéristiques, réhaussés à la gouache ou à l’aquarelle sur papiers préparés. Plutôt que de déblaterrer, voici une sélection des dessins qui m’ont touché :

 

L’adoration des mages, Maître de l’Adoration du Liechtenstein, vers 1549-1560.

DSCF9613

Paul Bril, Paysage côtier avec une tour, 1606

DSCF9614

Lodewijk Toeput, dit Pozzoserrato, La destruction de Troie, Enée prenant la fuite au premier plan , vers 1600

DSCF9615

Paulu Willemsz van Vianen, Paysage boisé avec un ruisseau, vers 1601-1603

DSCF9616

 

Joos de Momper, Vallée de montagne, vers 1620

DSCF9617

 

Jacques de Gheyn II, Tête de veau écorchée 1599, Fulgore Porte-lanterne 1620

DSCF9618

DSCF9620

Albert Cuyp, Dordrecht, vue de la vieille Meuse, vers 1645

DSCF9619

Jan de Bisschop (suiveur de), Paysage avec des fermes, vers 1700

DSCF9625

 

Côté peinture, maintenant :

Joos de Momper, Paysage d’hiver avec des voyageurs, vers 1615-1635

DSCF9622

Cornelis Ketel, Portrait d’un homme de vingt-huit ans, 1601, exceptionnel car peint uniquement aux doigts, l’artiste ne parvenant plus saisir un pinceau.

DSCF9624

 

 

Vincent Van Gogh,Vue du Singel à Amsterdam, octobre 1885, peint dans une gare en attendant son train.

DSCF9627

Vincent Van Gogh, Champ de blé, 1888

DSCF9626

Un livret remis à l’accueil détaille chaque œuvre et rappelle le symbolique, pas toujours évident aux non-initiés sinon, dommage qu’il y ait pas des miniatures des oeuvres mais n’en demandons pas trop.  Un regret, les vitres ne sont pas traitées anti-reflets, sur les photos c’est très embêtant mais en à l’oeil nu, la visite est perturbée.  Mais fi de ces détails, malgré un sujet un peu abscons, on ressort ecnhantés.

Tarif : 6 euros (combiné avec l’exposition Arie Schippers)

Site officiel : http://www.fondationcustodia.fr/francais/actueel/tentoonstelling.cfm

Durée : 45 minutes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s