J12 : retour à Tokyo

DSCF8770   Gong ! Gong ! Gong !

Debout trouffions ! euh pardon, debout moinillons.

Z’êtes dans un temple ici, vous z’êtes pas là pour glander en attendant le petit-déjeuner, vais faire de vous des hommes moi ! Bande de crottes !

Donc lever au son du gong à 6 heures (température de la chambre : 9°C), habillage rapide, et zou en petites foulées pour la cérémonie bouddhiste. Nous ne savions pas si la présence était obligatoire mais comme ici tout le monde faisait du combat kung-fu, en fait c’était même un peu effrayant… ah oui donc on va dans le temple et le moine, appelons-le Roberu-san, nous accueille et nous donne notre texte (un sutra assez long, dont j’aurais du mal à vous parler). Roberu-san nous annonce donc qu’il va procéder à la cérémonie et que pendant ce temps là, nous devons nous approcher du pot au milieu de la pièce, prendre des petits copeaux de truc (probablement de l’encens), le porter au front et le remettre dans la vasque. Ceci 3 fois, une fois pour Bouddha, une fois pour les ancêtres, une dernière fois pour la famille et les amis.

Ce faisant il psalmodie son texte, de façon assez monocorde, avec parfois ce qui semble être une longue salutation à ses prédécesseurs. Il marque les passages les plus importants, d’un coup de gong ou de cymbales. Au bout d’un moment (30 minutes environ), il nous demande de chanter notre texte ce que nous faisons plein d’entrain : « ga bu zo meu, ga zo meu bu, bu , etc… ».

Après, Roberu-san nous donne une explication à laquelle je n’ai pas tout compris si ce n’est l’importance de l’impermanence des choses, l’absence de contrôle sur nos destins. Bon, ok, c’était à faire et si vous séjournez dans un temple, ne le manquez pas (de toute façon vous serez réveillés par le gong), mais ce n’est pas cela qui va me réconcilier avec les religions.

Après cet intermède spirituel, on avale vite fait un petit-déjeuner et on quitte Koya-san sous une petite pluie froide (pas un jour pour les chasseurs d’érables), pour s’enfiler 120 km vers Kyoto. 120 km c’est 4 h de route au Japon, un peu moins de 3H si on prend les autoroutes. Ce que nous faisons, ce qui permet de couvrir les 50 derniers kilomètres en 40 minutes !!!! Cette folie, j’ai dépassé les 100 km/h pour la première fois du séjour ! Bon alors 50 km, c’est 4 péages et 25 euros quand même….

DSCF8777

On rend la voiture et on prend les tickets pour le premier Shinkansen pour Tokyo, qui part 15 minutes après. Notre hôtel est situé entre Shibuya et Harajuku. Nous faisons un petit tour dans ce quartier, avec premières emplettes à Takeshita Dori et à Kiddy Land (super original, je le reconnais).

DSCF8780

DSCF8782

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s