J3 : Kyoto

A Tokyo, nous nous levons tôt, très tôt, pour être sûr de ne pas rater notre Shinkansen à destination Kyoto, il faut dire que traîner nos valises pendant la rush-hour du matin, ne nous facilitent pas le trajet.

DSCF7481

Ok ok, j’aime pas courir et être stressé d’arriver en retard, alors on a un peu attendu mais au Japon, dans les gares, il y a des salles d’attente, pour tout le monde, même ceux qui ne sont pas en première avec des billets pro.

DSCF7475

Le shinkansen (un Nozomi pour une fois, celui au bec d’ornithorynque, qui nous est accessible puisque nous n’utilisons pas de JR Pass) est toujours aussi confortable, de la place, pas de vibration, pas de bruit. Si on rajoute la ponctualité, la propreté, on comprend que la SNCF a encore de la marge de progression (enfin si jamais elle cherche à satisfaire le client).

 

Nous déposons les bagages à l’hôtel de Kyoto (je n’ai pas pris de risque, j’ai repris le même qu’à mon premier séjour car il était bien situé à côté de Gion) et nous entamons la procédure pour avoir la traduction du permis de conduire en japonais. Sésame indispensable à la location de voiture, France et Japon s’étant entendus pour ne pas s’entendre sur le sujet, le permis de conduire international n’est pas valable au Japon.

Il faut se rendre dans un bureau du JAF (la fédé des automobilistes japonais) qui assure le service de traduction. Confiants, nous nous rendons donc dans l’unique bureau de Kyoto, idéalement situé loin de tout dans une zone industrielle. La douche froide, « ah mais nous ne faisons pas la traduction, il faut aller à Osaka, Gomen nasai ». Ah. Bon ben ça tombe bien, on n’avait rien à faire demain. Grrr. En même, elle avait l’air vraiment désolée. Pour les adresses des JAF voir, http://www.jaf.or.jp/inter/entrust/index_e.htm, mais retenez donc qu’à Kyoto c’est pas bon.

Nous ressortons donc, re-douche froide. En vrai cette fois pour cause de grosse averse.

DSCF7484

Comme la station de métro n’est pas très loin du sanctuaire Fushima-Inari, on se dit que plutôt que d’aller à Osaka, autant en profiter.

Inari, c’est une colline boisée dotée de mille toris. Enfin j’ai pas compté mais il y en a partout. Après avoir avalé un Takoyaki (beignet de poulpe), on monte parmi les édifices de ce sanctuaire shinto.

DSCF7493

Avant d’y aller assurez-vous de ne pas être allergique à l’orange. Et aux touristes. Car tout d’abord, il y a beaucoup de monde  (mais comment je vais faire des photos moi ?) mais avec la raréfaction de l’air (très forte à 200 m), les touristes disparaissent et sont avantageusement remplacés par des petits chats (cliquez sur les photos pour les voir en grand). Au dos de chaque tori, les noms des dédicants et un petit message sont inscrits.

DSCF7568 DSCF7548 DSCF7526  DSCF7498 DSCF7603 DSCF7604

Si jamais vous voulez dédier un tori, voici les prix en fonction de la taille :

DSCF7517

Comme Inari, divinité de beaucoup de choses dont les céréales et les prostituées, aime à s’incarner en renard (Kitsune), vous en verrez aussi pléthores, de part et d’autres des autels.

DSCF7580 DSCF7573 DSCF7594

En redescendant, les kitsune sont remplacés, sans explication, par des crapauds :

DSCF7598

En prime, une belle lumière de fin d’après-midi dans une atmosphère bien nettoyée par les averses.

DSCF7563

Retour à l’hôtel par l’équivalent local du RER (mais en propre et en fonctionnel, bon allez j’arrête de médire sur les trains français), corvée de  linge sale et diner Soba au dernier étage d’un depato avant de faire un petit tour dans Gion (le quartier traditionnel de Kyoto).

DSCF7630

DSCF7635

Publicités

Une réflexion sur “J3 : Kyoto

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s