Et au milieu, il y a Rivière

 

Le musée départemental breton, située juste à côté de la cathédrale de Quimper, expose des estampes des deux monstres sacrés de l’estampe nippone : Hokusai et Hiroshige. Mais comme les quimperois, sont malins (et ne perdent jamais une occasion de caser leur Bretagne chérie dans toute manifestation), ils établissent ici un parallèle avec Henri Rivière, dessinateur et peintre qui est allé voir autant de fois le Fuji qu’Hokusai a marché le long de l’Aber Wrach, c’est-à-dire jamais, mais vous allez le voir ce n’est pas grave.

Le pire est que cette mise côte-à-côte fonctionne très bien.

Capture3

Rivière bien qu’affligé d’une tare difficile à porter (il est parisien) se caractérise par son excellence dans le paysage. Et son amour de la Bretagne. Influencé par des estampes qu’il a reçus ed’un riche amateur japonais en guise de paiement d’une commande décorative pour sa demeure, il se constitue petit à petite une collection d’images (bien plus classes que des Panini même s’il n’y a pas de brillantes) et transpose leur esthétique dans ses propres réalisations.

Capture

Travaillant d’abord pur de l’estampe sur bois puis en lithographie (qui permet des plus grands formats), il décline des vues bucoliques, parfois empreintes d’une certaine vision « âge d’or », au fil de heures, des lumières et des saisons. Les couleurs y sont moins vives que dans leur contrepartie du Soleil levant, mais sont plus réalistes avec des gammes de couleurs vertes et terres, des ombrages et une restitution de la brume qu mérite le détour. Son style abouti et maitrisé se place à mi-chemin entre les estampes japonaises et la ligne claire.

Capture2

Cela dit Rivière n’est pas tout à fait un inconnu, il a conçu et animé le théatre d’ombre du Chat Noir et notamment la fameuse « Marche à l’étoile ». Bref, il touche à tout et il le fait bien. C’est aussi un petit rigolo, témoin sa suite des « 36 vues de la Tour Eiffel » qui fait écho à celles du Mont Fuji.

Capture4

Les estampes sont donc exposées par thème en un dialogue permanent entre les deux japonais et le français :  Nature, nuit, neige sont ainsi évoquées. N’attendez pas d’oeuvres ultra-originales d’Hokusai et Hiroshige : e sont pour la plupart les plus célèbres tirages des deux maîtres qui sont exposés.

Capture5

Tout est bien mis en valeur, bien légendé, expliqué et quelques jolis poèmes égaient les murs. Le musée a commandé à un atelier japonais, la récréation des plaques d’estampeages de la fameuse vague d’Hokusai (ok c’est aussi original que de recopier la Joconde) mais cela permet la réalisation d’une très pédagogique vitrine consacrée à la technique d’impression et leur vaut un article dans le Asahi Shimbun quand même. Une vidéo complète le tout mais je ne vous en dirais rien car notre visite pendant la pause méridienne n’a pas permis de la voir.

Un quasi sans-faute donc, pour une exposition qui, aux dires des membres du musée, a très bien fonctionné. Mettre en regard les trois artistes est une vraie bonne idée, la barre est haute pour le Grand Palais qui annonce une expo Hokusai…

Sinon le musée possèdent aussi de jolies pièces notamment dans la partie gallo-romaine (et dans la partie costume traditionnelle breton, mais j’avoue que je suis moins fan).

Stèle gauloise romanisée, dite oierre aux 4 dieux, âge de fer puis environ 200 AP JC

DSCF6926

Vénus sortant du bain, époque gallo-romaine

DSCF6928

Mosaïque d’un tepidarium

DSCF6929

 

Ma note : étoileétoile (et un sacré coup de coeur)

Site officiel : http://www.museedepartementalbreton.fr/ (qui ne parle pas de l’expo)

Tarif : 5 euros (de mémoire)

Durée : 45 minutes

DSCF6930

DSCF6925

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s