Suzuki Harunobu à Guimet

Une toute petite exposition, à l’étage de la bibliothèque du Musée Guimet, consacrée à Suzuki Harunobu, introducteur de la multi-chromie dans l’estampe japonaise. Car avant lui, les estampes étaient rouges (plutôt orangées), ou rouge-verte. Avec son travail, des nuances mauves, jaunes, brunes, apparaissent qui permettent de détailler les tenues des jeunes dames exerçant un métier que la morale réprouve. Actrice bien sûr, à quoi pensiez-vous ?DSCF6857

Vous n’êtes pas sans savoir que chaque couleur d’une estampe est imprimée à part et nécessite une planche dédiée. Chaque planche devra être minutieusement positionnée pour que l’ensemble des couleurs se retrouve là où on le souhaite. Le processus, long et complexe, justifie l’engouement des esthètes fortunés de l’époque pour cette production. Les estampes se retrouveront parfois sous forme de calendrier, tandis qu’elles se complèteront de haikus.

DSCF6858

D’autres estampistes sont aussi exposés avec notamment des formats panoramiques verticaux (5:1 environ) très graphiques.

DSCF6859DSCF6861

Certes l’exposition est toute petite, 15 minutes vous suffiront pour la parcourir mais si vous passez dans le coin, cela permet de découvrir un artiste qui change un peu d’Hokusai et d’Hiroshige. Cela dit, ça manque un peu de diversité thématique.

Site officiel : http://www.guimet.fr/fr/expositions/expositions-en-cours/harunobu-un-poete-du-feminin

Durée : 15 minutes, vous pouvez aussi lire les messages du livre d’or, dont certains vous montreront à quel point nos contemporains ont externalisé leur cerveau dans leur téléphone.

Tarif : 7.5 euros

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s