Dans les marais tout proches, on entend le coucou

Sous une journée venteuse (en même temps en Vendée, fallait s’y attendre), nous avons fait non pas une mais deux belles ballades toutes deux issues de “Balades nature dans le Marais poitevin” (ISBN :978-2-84640-357-3, à ne pas confondre avec Balades naturistes dans le Marais Poitevin qui sont plus mal acceptées) : la Levée des Combrants (n°9) et les bois de Saint-Denis-du-Payré (n°5).

La première permet de marcher sur une levée entre marais sec et marais inondable et de revenir le long de la Sèvre Niortaise. C’est très mignon, tout plat, et typique.

_MG_8372

_MG_8378

_MG_8381

Le retour le long de la Sèvre Niortaise :

_MG_8382

_MG_8384

_MG_8387

La seconde fait cheminer autour du village de Saint-Denis-du-Payré,  et la chance nous ayant souri, ce fût parmi les coucous qui nuançaient les sous-bois de belles teintes mauves.

_MG_8388

_MG_8396

Pas un village vendéen digne de ce nom sans glycine._MG_8402

En plus dernier attrait, personne sur les chemins. Les touristes sont allés s’avachir sur les plages, tentés de bruler leur graisse par le soleil d’avril.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s