Eloge du gras : Jacob Jordaens au Petit Palais

 

imagej’admets, bien volontiers, l’iconoclastie de mon titre d’autant que, entré mitigé je suis ressorti enthousiaste, et ça, c’est rare. Ce sont nos cours de Louvre qui nous ont poussé à y aller, notre prof étant dithyrambique sur cette expo.

 

Jordaens (1593-1678) fait partie de la Sainte-Trinité Anversoise avec Rubens,Van Dyck. Ce dernier a d’ailleurs travaillé avec lui dans l’atelier de Rubens. L’ombre de Rubens plane d’ailleurs sur l’ensemble de l’exposition comme concurrent (car la peinture était une compétition commerciale à cette époque) et maître indépassable.

 

 

 

 

L’aménagement des salles est réalisé avec beaucoup de goût et parvient à chaque fois à évoquer le thème de la pièce : une nef pour la peinture religieuse, un intérieur bourgeois, un atelier, etc…

 

 

File:Jakob Jordaens 002.jpg

Les 4 évangélistes (Louvre).

L’exposition ne nous prend jamais de haut et prend le temps d’ébaucher le siècle de Jordaens, d’expliquer la mythologie souvent associée à chaque œuvre.

 

image

Le Roi boît

 

Jordeans aime les femmes girondes (et les bovidés mais aucun rapport, enfin je crois), mais c’est surtout l’occasion de voir que les canons de la beauté sont bien changeants. Attendez-vous quand même à une débauche de corps pas toujours habillés mais toujours bien portants. On n’a pas de mal à imaginer le succès commercial de ces oeuvres portées par un tel érotisme.

Candaule faisant épier sa femme par Gygès

 

File:Lille PdBA jordaens enlevement europe.JPG

Enlèvement d’Europe (avec des bovidés qui volent presque la vedette, mais vu le thème c’est normal)

image

Etude de bovidés, Lille, MBA.

 

 

Et à côté de ces “orgies”, on retrouve des portraits très classiques pas forcément les plus belles pièces même si on peut admirer le rendu des tissus.

 

File:Jacob Jordaens - Portrait of an Old Man - WGA12020.jpg

 

Bref, belle découverte, pas grand monde, que demander de plus.

Un seul regret, interdiction de photo même d’ensembles, vraiment dommage.

 

Tarif : 11 euros (pour nous première expo avec la carte paris musées dont la discrétion est assez surprenante, il faut vraiment la vouloir pour l’avoir)

Durée : 1 h 45

Site officiel : http://www.petitpalais.paris.fr/fr/expositions/jordaens-1593-1678

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s