Le périgord, c’est cro-mignon !

Pour ce début de l’été, enfin ma bonne dame avec toutes ses bombes atomiques nord-coréennes qui nous détraquent le climat moi je vous dis y a plus de saison, nous avons fait un petit périple en périgord (enfin en Dordogne comme on le verra dans la suite de nos palpitantes aventures, stay tuned, c’est unbelievable). Mince j’ai déjà rédigé 3 lignes et encore rien dit. Conséquemment nous avons élu domicile au pied de Domme (et non au Puy n’anticipons pas, aaaahhh stay focused un peu), à Cénac-et-Saint-Julien et plus précisément au moulin rouge mais rien à voir.

_MG_5813

Donc, nous y avons passé autant de nuits que les doigts de la main ce qui fait, selon le théorème des piquets, 4 jours pleins et un hérisson. Comme nos inénarrables aventures sont difficiles à relater par le menu (d’où l’utilisation de l’épithète inénarrable), je vais me contenter de résumer brillamment -mais sans ignorer une certaine paresse- l’ensemble en un programme digne des plus grands tour-operator :

Jour 1 : samedi
visite de Domme et de la Roque-Gageac

domme

Diner sur la place de la mairie de Domme (vous avez intérêt à aimer Domme car on va y élire Domme-icile)

domme

Jour 2 : Dimanche (incroyable non ?)
Lascaux II : un peu de monde mais indispensable
le THOT, complément assez facultatif de Lascaux : les 3 interprétations de peintures commentées sont annoncées libres et le sont vraiment mais le vrai pob est plutôt leur longueur qui dépasse de bcp l’entendement. Dommage car s’il est intéressant de connaître l’ordre de réalisation des gravures/peintures, les reprises (? trouver le terme adaptée en peinture), les surinterprétations sur ce qu’il voulait signifier sont bien moins captivantes et surtout indémontrables

thot
Rouffignac : petit train, nids d’ours qui hibernent, dessin et gravures parfois au doigt tant la roche est meuble.

Rouffignac
Eyrignac ; plus sympa en visite libre que guidé, le ciel qui se découvre juste pour notre visite

Eyrignac

Eyrignac
Saint-Amand-De-Coly : petit, tout petit, village écrasé par la silhouette d’une abbatiale du XII-XIII fortifiée.

saint-Amand-de-Coly
Diner à Domme à Cabanoix et Chataignes : bon alors là c’est très bien, mais j’ai trop mangé, je ne suis pas un bon Epicurien, je n’ai pas pris en compte le déplaisir futur de la digestion dans mon arithmétique des plaisirs.

jour 3
lever un peut tôt pour faire la queue aux Eyzies, pour les visites de Font De Gaume : la queue, mais diantre on se croirait à la capitale. On obtient la dernière place pour Font-De-Gaume ; plein d’abnégation, bibi se sacrifie et commence la visite du musée afin d’optimiser le tempo quotidien.
Finalement Font de Gaume est pas si bien que ça (mais peut être est-ce dû à mon absence et à un guide pas assez passionné : hein oui vous aussi vous penchez pour la première explication)
Le musée vaut surtout pour les reconstitutions vidéos des tailles d’outils ou d’os. Beaucoup de choses mais assez techniques et, malheureusement, certains originaux sont à St Germain. prévoir 2 bonnes heures

_MG_5764
visite de Cap Blanc : abri sous roche, protégé maintenant, très intéressant avec ses hauts reliefs
visite à 6 de Combarelle avec sa lionne, ses mammouths : très étroite, une sinon la première authentifiée par Breuil qui a dû ramper et faire ses esquisses des gravures sans même savoir ce qu’il cherchait réellement. La grotte étant d’accès malaisé, certains segments ornés n’ont été découverts qu’en 2005 (la grotte l’a été en 1901). La grotte est instrumentée pour garder une atmosphère contrôlée.

combarelles
petite ballade à (PR 26 dans le guide) en forêt (chênes verts et pubsecents, chataigneraies)

campagne
dîner à Beynac à la petite tonnelle, on reste un peu plus raisonnable qu’hier sur les plats parce que trop c’est trop (le plaisir immédiat ne doit pas être oblitéré par un déplaisir futur)

Beynac

jour 4 mardi
jardin de Marqueyssac : beau temps, paons, ballade en belvédère parmi les buis, mix entre un jardin à la française pour l’art topiaire et un jardin à l’anglaise pour la forêt de chênes verts préservée, les bories (?) en pierres aménagées ça et là qui remplacent avantageusement les ruines romantiques.

marqueyssac
Castelnaud : visite du château et du musée de la guerre médiévale. Instruments de sièges (trébuchets, pierrière), belle vue sur les environs.

castelnaud
la Roque Saint-Christophe : cité troglodyte utilisée jusqu’au moyen âge

roque saint-christophe
ballade autour de Saint-Geniès : 2h jolie campagne, quelques étangs, belle lumière le soir sur les champs de seigle

saint-genis

saint-genis
dîner à Daglan, le petit Paris, en terrasse sur la place du village, charmant.

jour 5 un premier jour de véritable été ( plus de 20°C, peu de nuages)
abbaye de Cadouin et son cloitre véritablement flamboyant et gothique aussi.

_MG_5899
château de Biron : composite médiéval-renaissance-classique, tout seuls !

biron
visitede petits villages Monpazier, Villefranche du Périgord (bof), Besse

Monpazier
ballade autour de Urvals, très jolie bcp de montées et descentes

urvals

Jour 6, transition vers l’auvergne Rocamadour.

un peu décevant, un peu toutout, un poil trop léger par rapport aux jolis villages déjà traversés

rocamadour
Diner à Domme (encore, promis après on arrête) à l’esplanade un peu vieille France, cuisine classique, goutue mais pas de coup de coeur.

La carte qui résume tout ceci avec une couleur pour chaque jour (cliquez dessus pour l’ouvrir dans maps) :

screenshot.87

Voilà, ensuite on remonte sur Paris mais pas directement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s