Cheveux chéris

Une fois encore, une foule aura raison de notre programme inital – Eugène Boudin à Jacquemart-André- et nous aura ainsi réorientés vers une solution de secours “Cheveux chéris” au Quai Branly.

 

L’exposition est décomposée en 3 sections assez inégales en terme d’intérêt :

La première partie intitulée “frivolités” évoque au travers de portraits sculptés, peints, photographiés, etc.. l’évolution des styles capillaires. On atteint vite les limites d’un exercice d’inventaire, aucune analyse ne liant les différentes oeuvres présentées qui donnent du coup un peu dans le bric-à-brac.

On commence par circuler entre 2 files de bustes : d’un côté de classiques marbres d’aristocrates européens et de l’autre des bronzes, réalisés -en partie- par Charles Cordier, de peuples asiatiques et africains et d’une très belle expressivité.

2013-05-09 11.44.52

Ensuite une série de portraits, principalement des photographies avec un peu de tout et n’importe quoi mais surtout sans explication : pourquoi telle coupe à telle époque, quelles techniques sont employées, comment les canons de la beauté ont évolué, etc…

C’est un peu le comble dans une exposition sur les cheveux mais on voit des chauves et même des chauve-souris :

BAAAATTTMMMMAAAANNNN  !!!

2013-05-09 12.14.03

La deuxième section a trait à la perte des cheveux. Le sujet est assez survolé et donne notamment à voir quelques images des tontes organisées en France au moment de la Libération.

2013-05-09 12.26.02   

La troisième et dernière section initulée “pouvoir du cheveu” permet de voir une sélection plus ou moins capillotractés d’objets du musée qui parfois dressent les cheveux sur la tête. Bien souvent, le caractère imputrescible du cheveu en fait un symbole lié à l’au-delà ou à la puissance de son propriétaire.

Des trucs softs comme ses coiffes de femmes Miao en Chine

2013-05-09 12.36.35

Des trucs euh étranges comme ces parures en élytres de coléoptères (indien Jivaro, Equateur) :

2013-05-09 12.33.12

Du gore avec des trophées de réducteurs de têtes (le nombre de cordes sortant de la bouche indique le nombre de victimes du sympathique propriétaire de l’objet)

2013-05-09 12.46.02

Des cimiers (ornement de casque) qui ne devaient pas se porter pour les goûters d’anniversaire du petit dernier :

2013-05-09 12.49.50

Et 2 momies, Rascar Capac pour le Pérou et une tête de momie égyptienne décorée à la feuille d’or  terminent l’exposition.

2013-05-09 12.53.32     

Et voilà. Clairement pas un coup de coeur, c’est dommage le sujet était plein de potentialité (j’aime bien dire ça). On regrette l’absence de liant entre les objets présentés, le fait que techniques et outils ne soient pas abordés (y a pas un peigne dans toute l’expo !! enfin si mais ils sont planqués). Et puis parfois on se dit qu’une carte ne serait pas un mal : le Kairuu j’ai aucune foutue idée de sa localisation.

Pratique : 8.5 euros avec l’entrée aux collections permanentes

Durée : 1 heure environ.

SIte offciel : http://www.quaibranly.fr/fr/programmation/expositions/a-l-affiche/cheveux-cheris.html

Publicités

2 réflexions sur “Cheveux chéris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s