Sitôt arrivés, sitôt partis

Premier jour sur le continent américain, et premier tour de chauffe.

 Agrandir le plan

Après un vol sans histoire, et une attente toujours notable aux services d’immigration, le carrosse avancé est un peu différent de celui prévu mais c’est toujours le cas. C’est donc au volant d’une chevrolet, pardon d’une chevee, traverse que nous allons silloner les parcs de l’Ouest.

Pour sortir de Los Angeles, même en début d’après-midi, il faut patienter et enchaîner les bouchons : 1h 30 après le départ nous rejoignons la 15 qui va nous mener jusqu’à Vegas.

Spécial dédicace à qui se reconnaitra :

Les ennemis ils ont qu’à pas être aussi méchant :

Las Vegas choque toujours autant, ville sans véritable âme et qui en compte pourtant 2 millions (sur les 2,7 millions du Nevada), surgissant en plein désert, et dont les tours mi-béton, mi carton-pâte s’élancent vers les cieux accompagnées du projecteur trônant à l’apex de la pyramide du Luxor (qui possède un certainement un bar mais je ne suis pas allé voir si quelqu’un jouait avec la sono). Par rapport à mon dernier passage, assez ancien il est vrai, j’ai l’impression qu’il y a plus de SDF et de rabatteurs pour les dizaines de boîtes de la métropole : ces derniers prennent position stratégiquement aux passerelles qui permettent aux piétons de traverser les 8 voies du strip sans rejoindre leur créateur (qui doit déjà leur reprocher d’avoir égarés leurs pas dans cette ville).

Publicités
Cette entrée a été publiée dans USA. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s