USA, cuvée 2012

Le trajet : 40h de route !! 3269 km !!

image

La voiture (en théorie) :V6 !! 3,5 L !! 292 Chevaux !!

Ford Monstruosity

Au programme cette année, des parcs, des parcs et euh des parcs. Ah non c’est vrai j’oubliais, on a aussi une ville (ouuuaaaah, IL a bien voulu qu’on visite aussi une ville, j’ai dû beaucoup négocié), San Francisco !

Une grande boucle qui n’en est pas une, un trajet Los Angeles à San Francisco par des chemins multi-détournés, du tourisme buissonnier à un rythme tranquille en se posant 4 jours dans chacun des endroits intéressants (c’est à dire jugés dignes d’intérêt par un jury composé de nous).

L’état d’esprit avant de partir ? En un mot : "Enfin !". Depuis le début de l’année, cela a été un peu la course, cette recherche d’appartements a bien rempli l’agenda et l’esprit et j’éprouve le besoin de voir un peu de ciel. Oui de ciel, c’est en général ce qui me manque le plus : laisser errer le regard d’un horizon à l’autre sans rien qui ne vienne le perturber. Certaines régions ont plus de ciel que d’autres et l’ouest des USA fait partie de ces contrées. C’est normal me direz-vous, les grands espaces à perte de vue ! Oui mais il n’y a pas que l’espace, la couleur a son mot à dire et les ocres des sols américains jouent très bien leurs rôles (presque aussi bien que les vastes prairies mongoles).

Du coup, oui, j’avance en territoire connu. Connu mais pas forcément balisé : on connait déjà quelques points de chute (Beatty, Waterpocket Fold, Yosemite, SF) mais c’est l’occasion de prendre le temps pour les découvrir de manière plus approfondie, de chercher les endroits moins fréquentés, de se laisser imprégner par l’ambiance.

Le programme va certainement contenir beaucoup de randonnées (les plus difficiles parce que… on est là pour ça), de la route, de la piste (on a un 4*4 alors on veut s’en servir) et dixit le compère "des traversées de ruisseaux alors bon on va prendre un 4*4 super lourd pour pas être emportés par le courant". Les paysages arides des 2 premières semaines laisseront place, pour la fin du voyage aux forêts de conifères de Yosemite puis à la ville, parfaite transition avant un retour qui risque d’être … compliqué.

Un peu de repos aussi, un peu de lecture  (dont du Kerouac mais pas "on the road"), et de la photo en espérant que l’inspiration fasse partie de mes bagages (au même titre que mon éternel compagnon le trépied qui est de tous les voyages et d’aucune utilité).

Publicités
Cette entrée a été publiée dans USA. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s