le crépuscule des pharaons, musée Jacquemart-André

Pour cette exposition, on avait tout prévu, sauf qu’il y aurait aussi peu de monde…il faut dire que le 6 mai à 10h.. ça aide.
J’avoue que j’avais un peu craint la déception, mais que l’expo a brillamment déjoué mon pronostic. Il faut dire qu’en se focalisant sur une période somme toute peu connue de la civilisation égyptienne, elle parvient à compenser le faible nombre d’oeuvres exposées par une originalité et une densité qui réjouit l’oeil.
L’hôtel Jacquemart-André sert d’écrin à cette présentation, et fait remonter progressivement le visiteur dans le temps, en distillant avec parcimonie quelques oeuvres dans les pièces du rez-de-chaussée. Ici et là, le visiteur attentif (entendez par là celui qui ne fonce pas à l’entrée de l’exposition), aura l’occasion d’admirer des premières pièces et de se rêver en visiteur du XVIIIème siècle en errance dans un cabinet de curiosité.
Si le titre de l’exposition laisse croire à une présentation d’un art décadent qui illumine l’Historie de ses derniers feux, les oeuvres présentées démontrent le contraire : 1000 ans de déclin, c’est un peu trop long pour être honnête, et on se rend vite compte que, même dominée et conquise par des souverains étrangers, l’Egypte garde de la ressource. Il faut préciser que les conquérants s’approprient l’héritage culturel et que des interludes voient des dynasties locales reprendre périodiquement le pouvoir.
A l’étage, les choses sérieuses commencent par une courte vidéo ayant l’avantage de présenter les 4-5 grandes périodes qui constituent ce millénaire d’histoire, chacune étant illustrée par une pièce représentative :
  •  la statue en or d’Amon pour l’époque Lybienne,

  • l’effigie d’Andjty qui semble s’arracher à la gangue de pierre et s’élancer vers l’observateur, et dont il est impossible de trouver une image sur Internet, mais croyez-moi c’est beau et c’est dynamique.
  •  la "tête modèle" d’un dignitaire au look achéménide, pour le côté domination Perse (hé oui, en Egypte, ils avaient pas Léonidas alors forcément…)

  • la "tête verte de Berlin" : magnifique exemple de réalisme de la période ptolémaïque (on dirait Teal’c non ?)
Les salles sont organisées de façon thématique (le statuaire, les rites funéraires, les femmes, etc…), et présentent juste ce qu’il faut de pièces pour garder la curiosité intacte du visiteur sans le lasser. L’occasion est belle aussi de voir des pièces de bois polychromes très bien conservées et d’admirer les différents styles qui se sont succédés du réalisme le plus brut à une idéalisation quasi-caricaturale (les têtes d’oeufs).
L’exposition se clôt sur une salle consacrée aux maîtres séculaires du Nil, les Dieux : impossible de choisir ici une pièce en particulier, tant les oeuvres présentées sont merveilleuses. On citera :
– Thot sous forme de babouin

– une tête de Bastet

– une statuette de Ptah, au visage impressionnant de réalisme venant du Oxford Ashmolean Museum (la photo ne rend pas justice)

Durée : 1h 25 très précisément, juste ce qu’il faut, ni trop peu ni trop long.
Explications : suffisantes surtout si on a pris la peine de préparer un tant soit peu la visite. Bel effort de présenter en préambule,  une chronologie et une carte, toutes deux claires et concises.

Scénographie : rien à redire, éclairages tellement bien faits qu’on les oublie. Bon accès aux oeuvres, enfin je dis ça parce qu’il n’y avait pas trop de monde, sinon on est peut être un peu serré.

Pratique : 11 euros sans audioguide

Mon avis : si ce n’était pas encore clair…. allez-y.

Une idée sortie : l’abbaye Royale de Chaalis qui possède une autre partie de la collection Jacquemart-André.

Site officiel : http://crepusculedespharaons.com/fr/accueil-egypte

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s