J12 : il y a quelque chose de pourri au royaume d’Hokkaïdo

Et je ne parle pas de la météo, pourtant aujourd’hui elle n’était vraiment pas bonne : plafond à 800 m jusqu’à l’horizon et des pluies intermittentes qui ont rythmé la journée.

Toute la ville où nous logeons (Kawayu-onsen) est baignée dans une délicate odeur soufrée qui rappelle la bombe puante de notre enfance. Il faut dire que le Mont Iwo est ponctué de fumerolles signalant les remontées sulfurées aux visiteurs suffisamment dépourvus d’odorat pour avoir manqué ce parfum.

Un  onsen pour les pieds (vu depuis la chambre d’hôtel) IMG_0442

  

Comme le fumet en question se sent dès le réveil quand on veut aérer la chambre, nous avons décidé d’aller à la source, à savoir les flancs de la montagne. On vous certifie ça sent pas bon mais cela donne une sorte d’ambiance « bienvenue en enfer » assez plaisante.

IMG_0444  
  IMG_0446

Un couple de petits vieux (dont la femelle possédait une impressionnante dentition dorée) était en train d’installer leur matériel pour cuire des oeufs à l’eau de ses fontaines diaboliques : les oeufs deviennent noirs mais ne sont pas altérés au niveau goût (nous n’en avons pas goûté cette fois-ci).

Nous repartons ensuite pour le lac Mashu mais la crête sur laquelle nous devons randonner est dans le brouillard: nous abandonnons cette option pour retourner au lac Kusharo et faisons une petite promenade dans une magnifique forêt sur une presqu’île de ce lac. Là encore des fumerolles sont visibles de temps à autres.

Un sanctuaire dans la forêt _MG_3180
_MG_3161
selon Hugunkh, la feuille doit vous évoquer quelque chose : toi aussi ami lecteur, trouve à quoi pense Hugunkh ! _MG_3160

 

_MG_3158 Un schéma qui montre bien la formation de la région par le éruptions volcaniques. Après le premier effondrement, un lac se forme. Les éruptions suivantes se produisent à côté et respectent le même schéma (effondrement, lac). A la fin, plusieurs lacs coexistent dans un seul et même bassin volcanique.

   

Nous tentons une nouvelle fois notre chance au lac Mashu : météo toujours exécrable, nous repartons au nord vers la mer. Ne trouvant rien de bien follichon à faire, nous rentrons ensuite à l’hôtel et retrouvons pas la même occasion l’odeur du début de journée…

_MG_3199 Le lac Kusharo.
  _MG_3195

Petite anecdote, sur tous les parkings d’Hokkaïdo, on retrouve quantité de traces de pneus et de morceaux de gommes. Manifestement, le concours de dérapage est le sport national ici, le circuit étant généralement simple à base de « je fais le tour de l’îlot qui sépare le parking de la route et c’est tout ».

IMG_0448

Publicités
Cette entrée a été publiée dans japon. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s