J9 : le Japon rêvé (côté nature)

Plus le séjour avance, plus nous nous levons tôt. Cette fois, c’est à 5 h 40 que nous avons lancé la machine : le temps était au beau et il fallait en profiter.

1 h après, nous mettons les voiles et montons rapidement vers les montagnes toutes proches. Objectif de la journée : le mont Rausu (1661 m).

900 m de dénivellé et 6 de ballade. La lumière matinale est magnifique et nous débutons l’ascension dans de belles forêt parmi les bouleaux et les mousses. Devant la montagne, derrière la mer.

 

_MG_2796  
  _MG_2805

Les couleurs de l’automne sont bien présentes, parfois une odeur souffrée nous titille les narines, il faut dire que les sources d’eau chaude sont légions dans la zone.

La péninsule de Shiretoko est classée World Nature Heritage et franchement ça le mérite. La montée est raide, peu de bruit autour si ce n’est les clochettes dont se parent les touristes afin d’effrayer les ours locaux (qui comme chacun sait ont une peur bleue des petites clochettes). On a parfois l’impression de dépasser un troupeau de vaches en route pour les alpages. Des ours ont effectivement été repérés ces derniers jours à proximité : personnellement je préfère les voir que les effrayer mais j’ai l’impression d’être le seul dans ce cas.

Pendant la montée, les nuages arrivent et nous parvenons au col dans la brume et le vent. La température ressentie est en chute libre mais nous décidons de continuer malgré les couinements répétées de la roue gauche de Freud (bientôt rejoint par la droite).

_MG_2848 Un starbuck d’altitude bien mérité.
  _MG_2872

La suite se passe dans la brume épaisse dans un tapis de junupérus et de rhododendrons de plus en plus petits, puis dans un chaos basaltique (enfin je pense) qui nous oblige à faire (un peu) d’escalade.

_MG_2858  
  _MG_2843

        

Nous arrivons au sommet sans trop nous en rendre compte, visibilité à 10 m et vent plutôt fort. A priori, c’est très escarpé des 2 côtés et les blocs semblent assez enclins à suivre les lois de la gravité.

_MG_2854

Nous redescendons vite en évitant de tomber parmi la rocaille et pique-niquons une fois le couvert des arbres atteint. Les nuages ne sont plus présents à ces altitudes et nous permettent d’admirer une fois encore la grande bleue.

_MG_2819

Parvenus en bas, nous nous délassons nos petits pieds meutris dans une source d’eau chaude aimablement mise à disposition.

_MG_2882

Nous décidons de profiter de la belle lumière du soir pour visiter les 5 lacs de Shiretoko situés à quelques encablures.

Il y a du monde, des bus et beaucoup de touristes : comme nous arrivons tard, ils sont déjà sur le départ, nous laissant profiter de l’atmosphère sereine des lieux.

Nous nous promenons dans ces paysages comme dans un gigantesques jardin à bonsaïs. Les lacs sont magnifiques et reflètent les montagnes toutes proches. Comme pour nous narguer le Mont Rausu est maintenant dégagé : malheureusement nous n’aurions pas pu en profiter, l’heure tardive ne nous aurait pas permis de descendre avant la nuit.

_MG_2931  
  _MG_2898
_MG_2915  

  

Nous faisons le tour des lacs non sans abondamment mitrailler les lieux avant de nous faire faire évacuer par un garde équipé d’un localisateur à ours, des panneaux interdisent maintenant l’accès au site.

_MG_2932

Nous rentrons à l’hôtel pour plonger dans le onsen.

Fin de la journée.

Publicités
Cette entrée a été publiée dans japon. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s