J7 : vers Kushiro

En écartant les rideaux de l’auberge ce matin, quelle ne fut pas notre surprise de découvrir des arbres baignés de soleil : enfin ! Depuis une semaine au Japon, le ciel bleu s’était fait particulièrement discret.

Après un copieux petit déjeuner, nous avons pris la route vers Kushiro, charmante bourgade située à l’est  d’Hokkaido. Enfin, j’écris charmante bourgade, mais malheureusement, on retrouve dans Kushiro tout ce qu’on a pas vraiment apprécié à Tomakomai et Obihiro : architecturalement, il n’y a pas grand chose à voir, et les industries toutes proches (en fait dans la ville) répandent dans l’air des vapeurs pas vraiment délétères mais parfois nauséabondes.

Lors de ce trajet, encore quelques fermes d’inspiration nord-américaine et petite trempette dans l’océan :

IMG_0325  
  IMG_0340
IMG_0343 Des ramasseurs de..on sait pas probablement des coquillages qui vivent dans la vase.

Le sable est en fait du galet sombre et relativement fin, la température de l’eau est disons relativement dissuasive.

D’un autre côté, nous ne sommes pas là pour ça, Kushiro est notre base arrière de la journée pour visiter les marais situés au nord et réputés pour leurs grues.

Nous partons pour quelques marches autour des lacs et marais. Je parle de marches mais le terme est un peu usurpé, il s’agit à  chaque fois de balladounettes de quelques centaines de mètres (chemin très bien aménagé et toilettes tous les 100 m, nous sommes bien au Japon) pour atteindre le point de vue.

Belle lumière avec une brume de mer qui se montre cependant de plus en plus envahissante. Nous apercevons des cervidés (dont un troupeau presque trop gros pour être honnête, je soupçonne la présence d’une colonie de vacances des daims de Nara) beaucoup de libellules, des moustiques mais aucune grue.

  IMG_0349
IMG_0350  
  IMG_0352
IMG_0353  
IMG_0351
_MG_2698  

Dans le lointain on devine quelques cônes volcaniques et on pressent les couleurs de l’automne qui commencent à apparaître sur certains arbres (belle périphrase pour dire qu’en fait à part 2 ou 3 arbres rouges, tout est vert).

Le passage à Kushiro est aussi l’occasion de constater que si la voiture est un moyen de transport pratique dans les grands espaces d’Hokkaido, en ville c’est une autre paire de manches. Il faut savoir que les villes Japonaises avec leurs rues larges et tirées au cordeau n’ont pas de place de stationnement. Tout se fait dans des parkings privés ou publics le plus souvent payants. Ce  qui fait que même pour déposer des valises rapidement à l’hôtel, cela devient compliqué : en gros, si on se fait repérer par un gardin de parking, c’est l’éjection directe puis le manège autour du pâté de maisons en attendant.

A priori certains japonais semblent se garer en double file : comme personne ne klaxonne jamais (mais en cas de danger grave et immédiat), impossible de savoir s’il s’agit là de grossiers personnages dont la conduite ne saurait être tolérée ou si cela ne perturbe personne.

Pour nous, c’est toujours un peu gênant de savoir ce qu’on peut ou pas faire, du coup nous n’osons pas trop reproduire ce comportement. Au japon on peut tout faire sauf mauvaise impression ».

Là encore ceci étant dit, je crois que voyager en train/bus à Hokkaido réclame une organisation que nous n’avons pas et que la voiture reste indispensable.

Petite anecdote sur notre Toyota, elle arbore fièrement un autocollant « made in Europe », no comment…

IMG_0331 IMG_0330

  PS : un nouveau panneau de contrôle de quoi vous savez. Notez le bouton vert en haut à droite qui commande mécaniquement la poignée de la chasse d’eau…

IMG_0322

Publicités
Cette entrée a été publiée dans japon. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s