Encore ?

Ben oui encore parce que j’adore le Japon, tiens!

Quand je dis que je retourne au Japon cette année, alors qu’il y a 14 mois j’y étais déjà, tout le monde a l’air supris, comme si on pouvait pas aller 2 années de suite au même endroit…

zzzzzzzzzzzzzzziiiiiiiiiooooooooooooooou !!

Bon là c’était un effet spécial qui simulait un flashback, 14 mois en arrière.

Donc l’année dernière, nous sommes (quand je dis nous c’est toute la bande) allés assister au mariage de notre polyglotte préféré : Yoyo (vous remarquerez que je donne pas les vrais prénoms sur le blog à part le mien pour des raisons de confidentialité) avec sa douce -zut j’ai pas de surnom là, bon elle se reconnaîtra-. Comme ce serait bête de faire plein d’avion qui pollue sans découvrir le pays, nous avons visité le pays.

Le programme de ces 2 semaines était assez classique : à savoir Kyoto, Osaka, Nara, Himeji, Tokyo, Yokohama ainsi que Kamakura.

On était en plein de mois de Juillet:

  • énorme avantage : y a personne ! Du coup, même devant les temples les plus réputés (au hasard le Kinkaku-ji à Kyoto), les touristes sont peu nombreux.
  • énorme inconvénient : il fait chaud (et humide) et c’est dur à vivre (surtout pour votre serviteur dont la plupart des facultés mentales se désactivent vers 29°C).

C’était quand même géniale et surtout immensément dépaysant : urbanisme, nourriture, autochtones, ambiance, transport, conditions de vie.

Quoi ? Une question au fond ? Qu’est ce qu’on a vu ?

Ben des temples, des sanctuaires et des temples aussi : ce qui, dans la durée, n’a pas satisfait tout le monde même notre Indiana Jones local, grand chasseur de pseudo-scorpions devant l’éternel. C’est vrai, on en a vu beaucoup, mais ils sont tellement beaux, majestueux ou intimes, vastes ou réduits à simple autel, entourés de jardins ou de gratte-ciels, sous la pluie ou en plein soleil, peuplés de hauts bambous ou de mousses vénérables, qu’on a pas tout à fait l’impression de voir tout le temps la même chose.

Les villes aussi sont dépaysantes : que ce soit à Tokyo, concaténation de dizaine de quartiers dont certains pourraient tenir lieu de capitale dans d’autres pays, à Kyoto, où nous sommes arrivés en plein festival traditionnel du Gion, à Nara, ville exclusivement composée de temples et dangereux daims carnivores, à chaque fois tout est différent de chez nous (y compris les transfos électriques, je vous ferais des photos).

Bon je vais m’arrêter là (je voudrais pas dévoiler trop de choses, j’aurais rien à écrire sur les prochains billets) :  tout ça pour dire que c’était bien, très bien, que nous n’en avons entraperçu qu’un petit bout et que ça vaut largement le coup d’y retourner.

Et en plus, y a des MECHA !!!!!!!!!

Zut ça me fait penser que j’ai oublié ma carte Gundam…Tremblez mortels, je reviens vous ratatiner avec mon F91.

Publicités
Cette entrée a été publiée dans japon. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s