Catalina, son croisillon de tente et ses WC

Bon alors, les 3 jours suivants vont être assez rapidement racontés parce que j’ai été malade.
Le vendredi, tous levés à 5 h après 4 longues heures de sommeil, et départ pour le sud de Los Angeles County, vaste conurbation de 100 miles de diamètre. Nous embarquons pour 1h (ou peut être plus, je dormais) de ferry vers l’île de Catalina.
A l’arrivée, pour cause de restriction budgétaire, 3 d’entre nous prennent le bus avec les (nombreux) bagages, les autres vont faire de la marche à pied. J’étais dans le second groupe et, avec le recul, c’était peut être une bonne idée…
Une fois le camping atteint, nous nous rendons compte que l’eau qui nous avait été annoncée potable puis non potable est maintenant potable (bon on acheté 25 litres d’eau pour rien). De plus, la tente est un peu petite surtout que le groupe n’est pas exactement composé de petits gabarits : heureusement Jay va nous sauver (alors lui sa spécialité n’est pas de lutter contre les monstroplantes mais de secourir les campeurs ultra mal préparés comme nous l’étions) et de leur louer tente additionnelle, lampe, etc…

Nos hôtes américains avaient réservé des kayaks de mer pour ces 3 jours : ni une ni deux, on va va faire un tour en mer. Nous croisons des otaries et beaucoup de fucus. Les kayaks ramenés à la plage, petite baignade dans l’eau glaciale du Pacifique.

Je crois que c’est la baignade que j’ai pas aimée.

2 heures après, cloué au lit -d’où le croisillon de tente mentionné dans le titre et que j’ai eu abondament l’occasion de contempler pendant 48 heures- et allers/retours fréquents à l’autre endroit mentionné dans le titre.

Bon le lendemain, j’étais pas bon à grand chose, donc je n’ai rien fait, si ce n’est terminer le recueil de nouvelles de Lovecraft que j’avais eu la riche idée de laisser dans mon sac à dos.

Dimanche matin, ça va mieux, mais c’est repos et de toute façon, il faut se préparer au retour : bus, ferry puis 2 heures de voiture pour revenir à San Diego.

PS : tjs pas de photo, pour cause de connexion wifi défaillante et du fait que j’avais pas emmené mon appareil sur l’île (dommage vous auriez vu le croisillon de la tente).

Publicités
Cette entrée a été publiée dans USA. Bookmarquez ce permalien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s